Pages

Translate

mardi 3 mai 2011

Carnivore infidèle.

Végétalienne, moi? Non. Crudivorienne, encore moins. Végétarienne, oui mais pas tout-à-fait... Ça y est, j'ai enfin trouvé! Flexitarienne, je suis une carnivore infidèle! Et ça me décrit parfaitement bien!

Voici comment Wikipedia décrit cette pratique alimentaire:

Le flexitarisme (ou semi-végétarisme) est la pratique d'être flexible concernant le degré avec lequel on pratique le végétarisme ou le véganisme. Par exemple, un flexitarien peut manger végétarien chez lui, mais accepter de manger des plats incluant de la viande chez de la famille ou des amis.

En 2003, l'American Dialect Society (en) a choisi le mot (anglais) flexitarian comme le néologisme le plus utile de l'année, le définissant comme « un végétarien qui mange occasionnellement de la viande ».


J'irais même un peu plus loin dans ma démarche qu'un simple pratique alimentaire mais plutôt comme un mode de vie. Celui de s'intéresser à beaucoup de sujet sans jamais y aller à fond. Au fil du temps, j'ai appris à vivre sans jamais avoir une seule passion, un idole de tous les temps ou encore un hobbie accaparent mais plutôt à aimer un peu de tout, de partager plusieurs passions et surtout de temps en temps ;)

3 commentaires:

Mokajo a dit…

Bon début, de plus en plus tu vas apprécier d'être végé, quand on sais le sort des animaux qu'on mangent et que la consommation de viande tue la planète on se sent vraiment bien d'être végé. J'ai tellement vue d'horreur que la viande me lève le coeur. Bonne continuation.

Genevieve et Thomas a dit…

Merci Mokajo pour les encouragements! Je me suis mis en tête de réduire au maximum ma consommation de viande. Jusqu'à présent tout va bien et j'aime ça! J'apprends et je découvre la cuisine végétarienne, c'est vraiment trippant ;) Je vais suivre ton blog! A+!

Youri du bout du monde a dit…

Je suis végétalien depuis si longtemps, ma santé s'est améliorée dans beaucoup de secteurs surtout en hiver je n'ai plus des angines où des grippes. En plus, il y a tellement de mets à déguster et à préparer, juste du plaisir .. Les viandes, les poissons, sont pour une grande partie polluée de barbiturique, les animaux reçoivent de la nourriture pour les engraisser et qui sont souvent à base de chimie. Les poissons reçoivent des antibiotiques et malheureusement nos terres sont contaminées pour quelques décennies, dans les années cinquante, les terres étaient enrichies avec des nitrates pour les rendre plus cultivables. Les derniers scandales en Allemagne sur les végétaux ont montré que certains paysans arrose les terres avec les excréments du bétail et dans ces excréments en trouve des antibiotiques, et les cochonneries chimique de leur alimentation.
Voir:
http://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(11)70126-8/abstract
http://www.zeit.de/2011/24/Weg-der-Guelle/seite-1